Skip to main content

Répondre à des questions comportementales en entrevue

« Donnez-moi un exemple de situation où vous… »

Répondre à des questions comportementales en entrevue


Par le Conseiller en carrières de Monster

Autrefois, dans les entrevues, on posait souvent des questions qui portaient sur des agissements futurs. Par exemple, l’intervieweur pouvait demander quelque chose du genre : « Si vous étiez dans une situation qui exigerait que vous preniez rapidement une bonne décision, quelle serait votre réaction? »

Aujourd’hui, les intervieweurs mettent l’accent sur vos comportements passés plus souvent que sur des situations futures. Ils pourraient, par exemple, vous demander ce qui suit : « Parlez-moi d’une situation où vous avez dû prendre une bonne décision rapidement. Comment avez-vous réagi et quels furent les résultats? »

Le passé est souvent garant du comportement futur

Ce type de questions part du principe que la façon dont vous avez agi par le passé est une excellente indication de ce que vous ferez dans le futur. Que cette supposition s’avère ou pas, vous avez tout intérêt à vous préparer aux questions comportementales en entrevue.

La meilleure façon de répondre à ce genre de questions consiste à raconter une courte anecdote liée à la question qu’on vient de vous poser. L’anecdote ne doit pas dépasser une ou deux minutes. Elle peut comporter trois parties distinctes : une description de la situation, un résumé des actions prises et les grandes lignes des résultats obtenus.

Devenez un conteur

Voici une description plus détaillée des trois parties d’une réponse à une question comportementale.

1) La SITUATION : Quel était alors le contexte? Quelle était la nature du problème ou de l’occasion?

2) Les ACTIONS prises : Décrivez ce que vous avez fait, seul ou en équipe, pour résoudre le problème ou tirer profit de l’occasion.

3) Les RÉSULTATS : Décrivez le fruit de vos efforts. Tâchez de quantifier les résultats autant que possible.

Par où commencer? En choisissant l’un des éléments apparaissant dans votre C.V. et en le transformant en une anecdote SITUATION - ACTIONS - RÉSULTATS. Voici un exemple d’une entrevue avec un représentant potentiel chez un fabricant de jouets, dans lequel l’élément suivant du C.V. du postulant a été retenu :

• Ai conçu une nouvelle promotion en magasin à partir des commentaires des propriétaires de magasins. Les ventes ont excédé de 20 % les prévisions initiales.

Voici maintenant quel pourrait être le déroulement de l’entrevue.

Intervieweur : Comment vous êtes-vous assuré d’attendre vos quotas de ventes en collaborant au lancement d’un nouveau produit?

Chercheur d’emploi : D’abord la situation : « Hé bien, à l’époque chez Playtime Inc., nous avons lancé une nouvelle poupée inspirée d’un personnage du film La famille Addams. Après trois mois, les ventes étaient bien en deçà de nos prévisions. »
(Actions)

Puis les actions : « Je suis donc allé rencontrer les acheteurs de trois de nos principaux clients pour tâcher de cerner le problème. À partir de leurs commentaires et de ceux des propriétaires de magasins, j’ai revu le matériel de point de vente avec notre Service du marketing et nous avons organisé un concours. »
Et enfin les résultats : « Par la suite, les ventes ont bondi en l’espace de trois mois et excédé de 20 % nos prévisions. Ma patronne était tellement contente qu’elle a glissé une lettre de félicitations dans mon dossier. En voici d’ailleurs une copie pour vous. »

Votre anecdote doit être concise et percutante

Vous voyez? Il suffit d’une courte anecdote sur une réalisation pertinente. Séparez-la en trois parties : la situation, les actions et les résultats. Racontez votre anecdote avec confiance et enthousiasme.
Et lorsque vous avez fini de répondre à une question comportementale, CESSEZ DE PARLER. Laissez l’intervieweur vous poser d’autres questions si tel est son souhait. Autrement, félicitez-vous d’avoir répondu de manière efficace et passez à la question suivante.


Donnez-nous votre opinion!