Skip to main content

Avec qui se lier d’amitié au travail d’un point de vue stratégique?

Avec qui se lier d’amitié au travail d’un point de vue stratégique?

Par Mark Swartz

 

Tisser des amitiés au travail n’a rien d’absolument naturel. Certaines amitiés ont un objectif délibéré lorsqu’elles sont liées avec des personnes pouvant s’avérer utiles.

Ça vous semble machiavélique? Peut-être bien. Appelez ça une « manœuvre stratégique » destinée à consolider votre position. 

Dans ce type de démarche, la sélectivité revêt une grande importance. Tout comme il importe de ne pas laisser transparaître d’intentions intéressées. Voyez-le comme du réseautage interne ciblé dans le but d’arriver à vos fins. Choisissez les employés susceptibles de vous être le plus utiles.

 

Allez au-delà des collègues habituels

Bien des gens tentent de se lier d’amitié au travail avec les collègues les plus proches. Citons le patron, par exemple, quoique que d’être trop proche ou intime avec votre supérieur peut comporter certains inconvénients.

Viennent ensuite sur la liste les collègues immédiats. Puis les équipiers et les subalternes. Tous peuvent jouer un rôle dans le succès de votre carrière. Il est toutefois essentiel de ratisser plus large que simplement à même ce bassin limité.

 

Les décideurs

Votre patron n’est pas le seul décideur qui vous concerne. Il y a aussi la personne qui établit les horaires et les quarts de travail. Et également le chef d’équipe qui attribue les tâches liées aux projets et les autres membres œuvrant à divers paliers dans l’entreprise.

Que la personne en question occupe un poste de haut niveau ou de premier échelon, elle peut influer sur votre destin, d’où l’importance de s’en faire un allié.

 

Les influenceurs

Quelle opinion votre patron respecte-t-il le plus? L’influenceur n’est pas forcément un membre de la haute direction ni un cadre supérieur. Peut-être bien que votre patron prête davantage l’oreille à l’un de vos collègues, ou à quelqu’un de votre palier (ou d’un palier inférieur), mais d’un autre service.

Qui que soit cette personne, envisagez de vous lier d’amitié avec elle. Son opinion a beaucoup de poids auprès de celui ou de celle qui prend les décisions concernant votre travail.

 

Les puits de connaissances

L’intranet et les systèmes de gestion des connaissances contiennent une foule d’informations. Mais ils ne divulguent rien sur qui aura une promotion ou une mutation. Pas plus qu’ils ne révèlent les noms d’influenceurs officieux ni la façon de s’attirer leurs faveurs.

Ces « bruits de couloir » sont le fruit des gens. Les employés de longue date sont des sources inépuisables de faits. Les adjointes administratives disposent d’une myriade de renseignements sur les personnes de qui elles relèvent. Les fournisseurs peuvent également offrir des perspectives qu’il vous serait autrement impossible d’obtenir.

 

Les solutionneurs

Lorsque le photocopieur « plante » ou que l’ordinateur fige, c’est à un spécialiste qu’il faut faire appel. Mais savez-vous vers qui vous tourner si votre paye comporte une erreur? Ou lorsque vous avez besoin d’une salle de réunion à la dernière minute?

Les solutionneurs sont des employés à l’interne qui, dans le cadre de leurs fonctions ou de façon non officielle, peuvent vous sortir d’impasse. S’en faire des amis rapporte des dividendes précisément au moment où les choses tournent mal et que vous avez besoin d’un sauvetage immédiat.

 

Les mentors

Le mentor au travail fait office de conseiller non rémunéré. Son rôle consiste à écouter attentivement, à offrir une perspective et à vous apprendre à éviter les pièges politiques.

Si votre employeur ne dispose pas d’un programme de mentorat officiel, ce sera à vous de prendre les devants. Choisissez un mentor d’expérience pour obtenir des conseils plus pertinents. Les plus jeunes peuvent combler vos lacunes technologiques ou vous offrir des points de vue originaux.

 

Et si vous étiez éconduit par « l’ami » en question?

Vous êtes peut-être bien gentil, ce qui ne vous empêchera pas d’être rejeté par l’ami visé. Si cela se produit, redoublez d’efforts. Au cours d’une tâche à exécuter, offrez-lui des données utiles ou une aide appréciable. Recommandez-le sur les médias sociaux et auprès des comités internes dont il souhaite faire partie.

Si vous avez des ficelles à tirer, gardez-en quelques-unes pour les « potes » stratégiques. Arrangez-vous pour qu’on vous retourne l’ascenseur : rendez-leur service de façon à les inciter à vous retourner la faveur un jour.

Même si tout cela peut sembler grossier et artificiel, c’est un moyen éprouvé de bien huiler les rouages. Votre avancement au travail dépendra de personnes qui, autrement, vous seraient étrangères, voire inamicales. En tissant proactivement des liens, vous vous rendrez mutuellement service pendant que vos collègues chercheront désespérément à établir les connexions appropriées.
 

 


Donnez-nous votre opinion!

Back to top