Faites ressortir vos compétences de nouveau diplômé en entrevue

Faites ressortir vos compétences de nouveau diplômé en entrevue

Diplômés en entrevue


Par Brandon Miller

Collaborateur de Monster

C’est une des craintes les plus courantes chez les jeunes professionnels : qu’est-ce que je peux bien dire en entrevue étant donné que je n’ai jamais occupé un poste à plein temps? Ce qu’oublient de nombreux nouveaux diplômés, c’est que tout le monde doit commencer quelque part, et qu’il y a des façons de vendre votre marchandise même si vous avez peu d’expérience. Il suffit de quelques efforts et d’une préparation minutieuse.

Considérez les stages et le bénévolat comme de l’expérience importante

Vous n’avez peut-être pas été rémunéré pour vos efforts, ce qui ne veut toutefois pas dire que votre travail comme stagiaire ou comme bénévole n’était pas important. Montrez à votre interviewer à quel point vous avez excellé dans ces postes et dites-lui ce que vous avez réussi à accomplir. Ayez des exemples à citer.

Soyez conscient de l’importance des compétences transférables

Il y a plusieurs groupes de compétences très recherchées dans la plupart des postes : aptitudes à la communication verbale et écrite, sens poussé de l’organisation, gestion du temps. Il est essentiel que vous saisissez l’importance de ces aptitudes et puissiez prouver que vous les avez acquises. Utilisez des exemples tirés des études que vous avez faites, des organismes dont vous avez fait partie et des emplois à temps partiel que vous avez occupés, et impressionnez votre interviewer par votre capacité à vous vendre.

Soyez comme un livre ouvert

Ça semble souvent être un inconvénient, mais le manque d’expérience peut en fait être une bonne chose. Rappelez à l’interviewer que vous apprenez vite et que la formation appropriée vous permettra de combler précisément les besoins de l’entreprise. Insistez sur le fait que vous recherchez une entreprise qui vous permettra d’évoluer et de progresser comme professionnel. Le fait d’être un nouveau travailleur tout frais sorti de l’école laisse entendre que votre employeur potentiel pourra vous former à sa façon. Les meilleures entreprises tiendront absolument à développer vos talents et vous aideront à vous perfectionner.

Des recherches et encore des recherches

Dans la journée qui a suivi mon arrivée à Toronto, je me suis présenté à une entrevue dans une société média bien connue, sans avoir fait de recherches au préalable. Une fois sur place, on m’a montré des photos de politiciens, d’hommes d’affaires et d’autres grosses pointures de Toronto et on m’a demandé de les identifier. Je voulais déguerpir sur-le-champ. Je n’insisterais jamais assez là-dessus : sachez de quoi vous parlez. Il n’y a rien de pire que de paraître ignorant, mal informé ou apathique. Connaissez aussi bien l’entreprise pour laquelle vous passez une entrevue que les tendances de l’industrie. Plus vous en savez, plus vous impressionnerez vos interviewers.

Choses à faire avant l’entrevue :

1. Peaufinez votre C.V. Plus vous entreprenez de choses dans la vie et plus vous en avez à raconter en entrevue. D’où l’importance d’être actif : stage, bénévolat ou travail à temps partiel. Mais ne restez pas assis les bras croisés!

2. Rédigez des réponses potentielles. Dressez une liste de questions potentielles pour vous-même et rédigez des réponses. Plus vous préparez d’avance chacune de vos réponses, plus vos réponses seront précises une fois en entrevue.

3. Apportez des notes. Il est tout à fait acceptable – et même préférable – d’avoir avec vous un bloc-notes et une plume dans la salle d’entrevue. Dressez une liste des points que vous souhaitez souligner et veillez à les soulever durant l’entrevue.