Skip to main content

Laissez passer! J’ai mon diplôme!

Laissez passer! J’ai mon diplôme!

Diplômés en recherche d'emploi


Par Sébastien Lanouette
Éditeur de contenu pour Monster
 

Vous êtes fraîchement diplômé? Toutes mes félicitations! Je sais que ça n’a pas été facile. Pour ma part, je me souviens parfaitement de mes innombrables nuits blanches, de tous les codex que je devais lire pour hier, des ces coéquipiers désagréables que je devais endurer le temps d’un projet, de ces examens finaux qui, à chaque fois, pouvaient potentiellement mettre fin à mon avenir. Ça vous dit quelque chose?
 
Une fois mon diplôme bien en main, je croyais que le monde du travail m’ouvrirait ses portes et que celui-ci n’aurait d’autre choix que de m’accueillir à bras ouverts. Avouez que cette belle naïveté avait un petit quelque chose de mignon…j’étais jeune! Bref, après avoir épuisé une pile complète de CV, envoyés à l’aveuglette, encore aucun n’employeur ne m’avait contacté pour une entrevue. J’ai vite compris que ce ne serait pas si facile et que j’allais devoir modifier ma stratégie. Afin de vous faciliter la tâche, j’ai cru bon de vous partager ces quelques conseils à ne pas négliger pour maximiser vos chances de trouver « THE » job à votre sortie de l’université.
 
  • Faites un stage. Malgré tout ce qu’on apprend sur les bancs d’école, rien ne vaut l’expérience du terrain. Qu’il soit rémunéré ou non, un stage vous apportera un immense bagage. Informez-vous auprès de vos anciens professeurs. Ceux-ci possèdes souvent de nombreuses connexions dans le domaine qui vous concerne. Si vous en avez la chance, faites-le! Vous aurez déjà une longueur d’avance sur les autres candidats.
  • Sachez ce que vous voulez. Demandez-vous d’abord ce que vous avez envie de faire exactement. Vous vous épuiserez à force de chercher sans trop savoir ce que vous voulez. La combinaison de vos passions et de vos connaissances vous donnera certainement quelques pistes intéressantes. Rien ne vous empêche non plus de vous orienter vers un domaine qui rejoint davantage votre passion que votre formation. À vous de juger.    
  • Ne soyez pas borné. La règle générale veut que les diplômés doivent d’abord faire leurs classes. N’ayez pas peur de vous salir les mains. Une fois que vous aurez mis le pied dans la porte, il n’en tiendra qu’à vous de faire vos preuves et de montrer de quoi vous êtes capable. Je sais que les casques d’écoute munis d’un micro sont tout sauf sexy, mais un poste en centre d'appels représente une excellente porte d’entrée. À la longue, le service à la clientè permet de connaître les rouages de l’entreprise mieux que quiconque. 
  • Ciblez une entreprise dans laquelle vous cadrez bien. Avant d’envoyer votre CV aux quatre coins de la ville, effectuez une petite recherche sur l’entreprise qui aura l’honneur de recevoir votre candidature. Informez-vous sur sa culture, sa vision, le nombre d’employés à son bord, ses produits, etc. Assurez-vous qu’elle corresponde le moindrement à vos intérêts et votre personnalité, car vous y passerez de longues heures.  
  • Dites « oui » à toutes les entrevues. Si vous avez affichez votre CV en ligne, il est possible que des employeurs, dont vous ignorez l’existence, décident de vous contacter pour vous convier en entrevue. Même si vous savez d’emblé que les postes qu’ils ont à vous offrir ne vous font guère frétiller, pourquoi ne pas accepter et vous prêter au jeu? On n’est jamais trop préparé pour une entrevue et la meilleure pratique est certes l’entrevue en soi. Après quelques entrevues, vous serez plus détendu, vous aurez peaufiné votre discours et surtout, vous saurez quoi répondre à: « Parlez-nous un peu de vos défauts. » Dans le meilleur des scénarios, vous pourriez être agréablement surpris par ce qu’on a à vous offrir. Vous remercierez alors le ciel (et tout ce qui s’y trouve) de vous y être présenté. 
  • Établissez un réseau de contacts. Soyez à l’affût des événements, du genre « 5 à 7 », organisés par les regroupements d’anciens étudiants ou d’experts de votre domaine. Infiltrez-vous. Voilà où la partie agréable débute. Pour un réseautage bien réussi, préparez-vous à vendre votre salade en quelques secondes et, au besoin, ayez déjà des sujets de conversation en tête. Si vous êtes trop timide, c’est à ce moment que l’alcool entre en jeu, mais ATTENTION!!! Pas plus d’un verre ou deux. Ai-je besoin de vous dire pourquoi?  
  • Passez le mot. Affichez-vous : « Je cherche une job! » Dites-le simplement à tout le monde de votre entourage. Vous finirez tôt ou tard par tomber sur quelqu’un qui vous dira : « Le voisin de mon beau-père travaille à telle place…j’peux lui en glisser un mot! ». C’est loin d’être dans la poche à ce moment, mais assurez-vous de rappeler (gentiment) à cette personne qu’elle vous a promis quelque chose. 
  • Personnalisez votre lettre de présentation. Il est toujours préférable de joindre une lettre de présentation à son CV. Elle vous permet de démontrer votre intérêt envers l’employeur ciblé et de faire le lien, de façon concrète, entre vos expériences et ses besoins. Il n’est pas normal que votre lettre de présentation puisse s’appliquer autant à un poste de plongeur chez St-Hubert (restaurant que j’adore en passant) qu’à un poste d’ingénieur dans une grande firme. Adressez-vous directement à la personne en charge de l’embauche, même si cela peut vous demander un gros 5 minutes de recherche. Ça fait plus sérieux.  
  • Ajoutez une touche de professionnalisme à votre CV. Mettez-vous à la place des recruteurs qui zyeuteront votre CV. Ont-ils vraiment besoin de savoir que vous avez été camelot à l’âge de 12 ans? Vous avez votre réponse (c’est non)! Même si vos expériences de travail se comptent sur les « pouces » d’une main, mettez l’emphase sur vos réalisations, votre éthique de travail et vos projets d’université. Misez sur les éléments en lien avec l’emploi convoité, tout en vous assurant de ne dire que la vérité (rien que la vérité), aussi embellie soit-elle.
  • Faites le ménage de votre Facebook. Bien que ce conseil se retrouve en dernière position, celui-ci devrait être appliqué aussitôt qu’il est question d’emploi. Les employeurs utilisent de plus en plus les médias sociaux pour savoir à qui ils ont affaire. Êtes-vous réellement à l’aise de vous montrer complètement ivre, en costume de bain et dans des positions compromettantes devant vos potentiels futurs patrons? C’est ce que je croyais.    
 
Sur ce, bonne recherche d’emploi!
 

Donnez-nous votre opinion!

Back to top