Les gestes sont plus éloquents que les paroles

Les gestes sont plus éloquents que les paroles

par Carole Martin

Avant même que vous prononciez votre premier mot en entrevue, on vous juge. Au moment où le recruteur s’avance vers vous, il a déjà une opinion de vous. Vous êtes assis et attendez qu’on vous pose des questions; on juge déjà votre apparence, votre posture, votre sourire et votre degré de nervosité.

Une étude, effectuée il y a quelques années, a montré que l’évaluation de la performance se déroulait comme suit : 7 pour cent étaient attribués au vocabulaire emprunté, 38 pour cent à la qualité de la voix et 55 pour cent à la communication non verbale. Pensez-y!

Souvenez-vous de vos professeurs ou de certains conférenciers que vous avez écouté parler dans le passé. Lesquels vous ont le plus marqué? Ceux qui étaient très animés et divertissants ou ceux qui ne faisaient que fournir de l’information bêtement? Cela ne veut pas dire que vous devez divertir le recruteur (pas de blagues, surtout), mais plutôt que votre conversation doit être interactive. Si vous dites que vous êtes enthousiaste à l’idée de travailler pour cette compagnie mais vous ne le démontrez pas, votre message ne sera pas crédible. Alors souriez, gesticulez de temps en temps, soyez énergique et rendez cette expérience plaisante autant à vous qu’à l’employeur.

Voici quelques pièges à éviter :

1. La poignée de main : C’est votre première rencontre avec l’employeur. Il vous tend la main et reçoit une poignée de main molle et humide; ce n’est pas un très bon début. Votre poignée de main doit être ferme, et votre main doit être sèche et tiède. Si possible, passez vos mains sous l’eau froide avant l’entrevue. Si elles sont plutôt déjà froides, passez-les à l’eau chaude. L’intérieur de vos poignets est justement sensible aux changements de température.

2. La posture : Assoyez-vous et tenez-vous droit. On ne parle pas de faire le piquet, mais d’être énergique et enthousiaste puisqu’au contraire, avec une tenue affalée, vous paraîtrez non intéressé et fatigué. Regardez-vous dans un miroir ou sur vidéocassette.

3. Le regard : Regardez le recruteur dans les yeux mais ne le dévisagez pas puisque vous aurez l’air agressant. Regardez discrètement les mains de l’employeur lorsqu’il parle. Lorsque vous parlerez à votre tour, ne regardez surtout pas partout puisque vous dégagerez un manque de confiance et un inconfort face à la discussion.

4. Les mains : Gesticuler en parlant est tout à fait naturel. Par contre, si vous vous emportez avec vos gestes, vous risquez de déconcentrer l’autre personne. Évitez de toucher votre bouche en parlant. Regardez-vous dans un miroir lorsque vous parlez au téléphone, il y a des chances que vous gesticuliez de la même façon lors de l’entrevue.

5. Ne gigotez pas inutilement : Il n’y a rien de plus agaçant qu’une personne qui joue sans cesse dans ses cheveux, qui enlève et remet le bouchon d’un crayon, qui tape du pied ou qui touche inconsciemment des parties de son corps.

Non seulement il est important de préparer vos répliques, mais il est surtout essentiel de pratiquer la façon dont vous les dites. Il ne faut pas oublier que le message non verbal peut compter davantage que le message verbal que vous envoyez.