Maîtriser l’entrevue téléphonique

Maîtriser l’entrevue téléphonique

par Peter Vogt

Vous venez d’apprendre que vous avez une entrevue avec une compagnie qui vous intéresse énormément; seulement, il y a une petite attrape.

Vous n’allez pas rencontrer vos recruteurs en personne. À la place, vous allez participer à une entrevue par téléphone et les résultats à cette dernière détermineront si vous allez être invité à rencontrer les représentants de la compagnie en personne.

De nombreuses compagnies utilisent les entrevues téléphoniques comme un premier procédé de sélection pour une variété de raisons. Les entrevues par téléphone permettent aux compagnies de gagner du temps puisqu’elles sont habituellement courtes. Elles représentent aussi une alternative plus réaliste pour les cas où les compagnies considéreraient des candidats provenant d’en dehors de la ville (ou d’une autre province ou d’un pays étranger).

Il y a donc de bonnes chances que, lors de vos recherches d’emplois, vous aillez à participer à une entrevue téléphonique d’une durée de 20 à 30 minutes avec une ou plusieurs personnes au bout du fil. La façon de vous préparer à ce type d’entrevue ne diffère pas beaucoup de celle pour une entrevue face à face; gardez-vous de l’espace pour quelques ajouts et quelques modifications à votre liste de tâches à préparer.

Voici ce que vous devez faire :

1. Prenez votre entrevue téléphonique au sérieux telle une entrevue en personne.

Une entrevue téléphonique semble tellement non officielle qu’il devient facile de se faire avoir et, donc, de ne pas se préparer aussi bien que pour une entrevue en personne. Ne soyez pas pris au dépourvu! Assurez-vous de faire des recherches sur la compagnie, d’étudier la description de l’emploi et de pratiquer vos réponses à des questions potentielles, comme vous le feriez pour toute autre entrevue.

2. Ayez votre C.V. et votre lettre de présentation devant vous.

Vous serez sans aucun doute questionné sur des informations paraissant sur ces documents. Vous voudrez aussi avoir, devant vous, des documents additionnels qui se rapportent à l’information contenue dans votre C.V. ou dans votre lettre de présentation. De telles informations pourraient être des documents que vous avez créés ou écrits, un dossier contenant vos divers projets ou la description de votre dernier poste.

3. Préparez une feuille de tricheries.

Prenez quelques notes sur les points les plus importants que vous voulez développer avec le ou les recruteur(s). Y a-t-il certaines compétences ou expériences sur lesquelles vous désirez mettre l’accent? Avez-vous certains intérêts ou certaines passions dont vous voulez faire part à votre ou vos recruteur(s) afin qu’il(s) les comprenne(nt)? Assurez-vous que ces informations sont présentes sur votre feuille de tricheries et mentionnez-les durant l’entrevue même si vous n’en avez l’occasion qu’à la toute fin de votre entretien, lorsque le ou les recruteur(s) vous demande(nt) si vous avez des questions ou si vous avez des commentaires à ajouter.

4. Utilisez un téléphone de qualité.

Ce n’est surtout pas le temps d’utiliser un téléphone cellulaire avec une mauvaise réception, ou un téléphone de mauvaise qualité qui rend la compréhension difficile entre vous et le ou les recruteur(s).

5. Prenez votre douche, habillez-vous et soignez votre apparence (au moins un peu).

Drôle de conseil? Peut-être. Cependant, vous concentrer sur votre apparence, de la même façon que vous le feriez pour une entrevue habituelle, vous mettra psychologiquement dans l’ambiance. Vous ne réussirez pas aussi bien votre entrevue téléphonique si vous êtes étendu dans votre lit, par exemple, ou si vous êtes étendu en pyjamas sur votre canapé.

6. Tenez-vous debout ou assoyez-vous droit à une table ou à un bureau.

Encore une fois, il faut considérer l’aspect psychologique et l’état d’esprit. À un niveau plus tangible, des recherches ont prouvé que l’on se projette mieux lorsque l’on se tient debout et que l’on se sentira alors plus confiant et plus compétent.

Les entrevues téléphoniques sont parfois délicates, d’autant plus que l’on ne peut pas lire les signes non verbaux du ou des recruteur(s) durant l’entretien, tels les expressions faciales ou le langage corporel. Cette particularité diffère donc des entrevues conventionnelles. Cependant, si vous vous préparez convenablement pour votre entrevue téléphonique, vous n’aurez pas besoin de lire les signes non verbaux du recruteur pour évaluer votre performance. Vous saurez exactement si vous avez réussi puisque vous serez invité à une entrevue en personne où vous aurez une autre chance de prouver que vous êtes la personne idéale pour remplir le poste.