L’Objectif de carrière bien exprimé

L’Objectif de carrière bien exprimé

carriere

Par Johanne Menard

C’est plus souvent qu’autrement la première chose que le recruteur lit quand il reçoit un CV : l’objectif de carrière cité en introduction de l’historique de carrière. Les quelques phrases qui s’y retrouvent peuvent conditionner la lecture qu’il fera de la suite. Enfin, c’est l’hypothèse qu’on peut faire d’où l’intérêt d’optimiser cette partie du CV afin d’augmenter les chances d’obtenir une entrevue avec le recruteur.

Passons en revue quelques trucs pour y arriver!

Truc no 1 : Savoir ce que l’on veut…vraiment!

Aussi simpliste que cela peut sembler, c’est dans cette introduction au CV qu’il faut savoir exprimer clairement, en peu de mots, ce que l’on veut vraiment dans son prochain emploi. Avant de s’asseoir et commencer à rédiger ces quelques phrases si importantes, il est préférable d’avoir pris le temps de réfléchir à son objectif de carrière véritable.

  • Est-ce qu’on cherche un poste qui comporte des responsabilités de gestion?
  • Est-ce qu’on est en quête d’une augmentation de responsabilités ou d’un changement de nature latérale?
  • Est-ce qu’on veut demeurer dans le même domaine d’emploi ou explorer un nouveau champ d’activités?

L’exercice n’est pas toujours facile à faire mais il mérite d’être fait. C’est en entrevue qu’on appréciera l’effort consacré à cette réflexion qui permet de préciser son orientation et de pleinement justifier la raison d’être de sa candidature. Il faut se dire qu’un bon recruteur posera ce genre de questions car il veut savoir dans quelle mesure votre objectif de carrière correspond à ses attentes!

Truc no 2 : Éviter les banalités

Bien que la recherche d’un nouvel emploi présuppose que l’on recherche un « nouveau défi », il apparaît banal de le dire ainsi dans la section « objectif de carrière ». Les recruteurs savent que les candidats sont en recherche d’emploi parce qu’ils « on fait le tour du jardin de leur emploi actuel » ou qu’ils veulent « monter dans l’échelle », « améliorer leur rémunération », etc.  Ils ont besoin de connaître la nature plus exacte du défi recherché. Veut-on être responsable d’une équipe, coordonner des projets, œuvrer en soutien administratif, faire de la formation, etc.?

Sans pour autant rétrécir à outrance le champ dans lequel on veut trouver son prochain emploi, il faut, surtout si l’on soumet une candidature spontanée, délimiter les paramètres du rôle que l’on cherche à occuper. Les propos trop vagues ne suscitent qu’un intérêt mitigé…

Truc no 3 : Démontrer le fil conducteur

L’objectif de carrière aura avantage, selon moi, à être exprimé en fonction de son historique personnel d’emploi. Ainsi, on pourra résumer, en une phrase, l’essence de son expérience d’emploi antérieure en guise de mise en contexte. La formulation de l’objectif de carrière qui y fera suite gagnera à démontrer la « suite logique » dans le cheminement de carrière. L’objectif mentionné doit être en lien avec l’emploi postulé et les exigences citées par l’employeur. Il peut être très stratégique et habile de mentionner son objectif à plus long terme.

Truc no 4 : Y mettre juste la bonne dose de piquant!

Certains candidats, surtout parmi ceux qui recherchent un emploi dans un domaine qui demandent beaucoup de créativité, pourront adopter un style d’écriture original et plus personnalisé.

Par contre, pour ceux qui sont en quête d’un poste dans un domaine plus « conservateur », on optera pour des formulations plus classiques et réservées. L’entrevue sera la meilleure place pour se démarquer davantage.

Truc no 5 : Des exemples de formulation d’objectifs de carrière

Poste de gestion ou de consultation:

En tant que professionnelle en ressources humaines, je souhaite mettre à contribution l’expérience acquise en gestion des ressources humaines, en consultation interne et en formation au profit d’entreprises qui conjuguent le souci d’atteindre leurs objectifs avec la valorisation de leur capital humain.

Dans les cas où l’expérience de travail est assez longue, un candidat pourra compléter l’objectif de carrière par un sommaire professionnel résumant les hauts points de sa candidature. Par exemple : 

 

SOMMAIRE PROFESSIONNEL

 

  • Expérience acquise dans des grandes  entreprises du secteur privé (services financiers en assurances de personnes) et parapublic (services de transport ferroviaire).

 

  • Diversité de postes occupés: Direction des ressources humaines; Spécialiste en formation; Conseillère en gestion; Agent de personnel; Animatrice sociale.

 

  • Compétences développées : habiletés de formation et de coaching,  capacité à bien saisir les enjeux prioritaires et facilité à aider les gestionnaires et leurs équipes à se mobiliser en vue d’atteindre leurs objectifs par des moyens simples et concrets.

 

Poste de coordination :

Je souhaite accéder à un poste de coordination qui alliera à la fois des responsabilités de supervision du personnel et de mise en œuvre d’activités et d’événements de formation. Ayant beaucoup apprécié mon expérience en milieu universitaire, ma préférence serait de travailler dans une entreprise reconnue pour sa quête d’excellence.

 

Poste de soutien administratif :

Mettre à profit mes connaissances en administration et mes compétences en organisation, en secrétariat et en informatique ainsi que mes habiletés interpersonnelles afin de soutenir l’équipe et les clients de l’entreprise dans la l’accomplissement de leurs objectifs.

 

Truc no 6 : Les choses à éviter!

  • On évitera à tout prix de se contredire : il faut de la cohérence entre l’objectif de carrière, le contenu de la lettre de présentation, le contenu du CV et les propos tenus en entrevue;
  • On s’assurera d’adopter un style concis, clair et surtout, SANS FAUTE;
  • On ne répétera pas le mot à mot de l’offre d’emploi;
  • On dira la vérité, seulement la vérité!