Les salaires minimums au Canada en 2015

Les salaires minimums au Canada en 2015
Par Mark Swartz

Les salaires minimums augmentent de façon constante au Canada depuis 2010. Le salaire minimum moyen d’aujourd’hui est de 10,42 $ l’heure, quoiqu’il varie un peu selon la province. Il s’agit d’une augmentation de près de 20 % depuis les 5 dernières années.
 
Il augmentera encore un peu en 2015. Une hausse moyenne de 20 ¢ est prévue à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Yukon.
 
En supposant qu’un individu travaille au salaire minimum 40 heures par semaine et 4,34 semaines par mois, il gagnera annuellement 20 832 $ dans les Territoires du Nord-Ouest (le plus bas) et 22 915 $ en Ontario et au Nunavut (le plus élevé).
 
À propos du salaire minimum
Le salaire minimum est la norme de travail de base qui définit le plus bas salaire qu’un employeur peut verser à ses employés couverts par la loi. Aujourd’hui, l’une de ses principales fonctions est de protéger les travailleurs non syndiqués qui ont des emplois non spécialisés. Il vise également à empêcher ces travailleurs de nuire aux autres travailleurs en acceptant un salaire moins élevé qu’eux.
 
La législation canadienne en matière d’emploi interdit à tout employeur de verser à ses travailleurs couverts par la loi un salaire inférieur au salaire minimum. Les travailleurs commettent également une infraction si, de connivence avec leur employeur, ils acceptent un salaire inférieur au salaire et minimum ou s’ils réduisent leur salaire sous les normes légales en retournant une partie de leur paye, directement ou indirectement.
 
Les salaires minimums actuels, par province
Voici les salaires minimums en février 2015, par province, selon le Conseil canadien du commerce de détail :
 
Province
Salaire minimum actuel
Salaire minimum antérieur
Remarques
Alberta
10,20 $
9,95 $
Augmentation le 1er sept. 2014
Colombie-Britannique
10,25 $
10,25 $
 
Manitoba
10,45 $
10,25 $
Augmentation le 1er oct. 2013
Nouveau-Brunswick
10,30 $
10,00 $
Augmentation le 31 déc. 2014
Terre-Neuve
10,25 $
10,00 $
Augmentation à 10,50 $ prévue le 1er oct. 2015
Territoires du Nord-Ouest
10,00 $
10,00 $
 
Nouvelle-Écosse
10,40 $
10,30 $
Augmentation à 10,60 $ prévue le 1er avr. 2015
Nunavut
11,00 $
11,00 $
 
Ontario
11,00 $
10,25 $
Augmentation le 1er juin 2014
Île-du-Prince-Édouard
10,35 $
10,00 $
Augmentation à 10,50 $ prévue le 1er juil. 2015
Québec
10,35 $
10,15 $
Augmentation le 1er mai 2014
Saskatchewan
10,20 $
10,00 $
Augmentation le 1er oct. 2014
Yukon
10,72 $
10,54 $
Ajusté le 1er avril de chaque année.
 
Exemption du salaire minimum
Des millions de Canadiens ne sont pas couverts par les lois sur le salaire minimum. Les travailleurs autonomes, les entrepreneurs autonomes, les étudiants en programme de formation et les préposés à la vente rémunérés exclusivement à la commission ne sont généralement couverts par la loi d’aucune province.
 
La plupart des provinces ont leurs propres lois, qui excluent certains types de travailleurs de la couverture du salaire minimum ou qui permettent de verser des salaires inférieurs au salaire minimum à certains types de travailleurs.

Consultez les lois de votre province pour connaître les exemptions du salaire minimum pour les travailleurs qui :
·         servent de l’alcool ou qui acceptent des pourboires;
·         sont des travailleurs domestiques ou des aides familiales qui résident chez l’employeur;
·         sont des forestiers, des bûcherons, ou des travailleurs de la construction;
·         ont des heures invérifiables;
·         sont des ouvriers à la récolte de fruits ou des guides de chasse et de pêche.
 
Travailleurs exclus
D’autres types de travailleurs sont totalement exclus de la couverture du salaire minimum (et d’autres dispositions standards concernant l’emploi) dans la plupart des juridictions. Les groupes de travailleurs exclus comprennent généralement les employés de supervision et les préposés aux fonctions de gestion, les participants aux programmes de réhabilitation et à une expérience professionnelle, les apprentis inscrits et les membres ou les étudiants des professions désignées.

D’autres types de travailleurs ne sont pas couverts dans certaines provinces : les conseillers ou les moniteurs dans les camps de loisirs, les camps éducatifs ou les terrains de jeux à but non lucratif; les figurants dans la production d’un film ou d’une vidéo; les bénévoles dans les organismes religieux, caritatifs ou politiques; les personnes qui travaillent à bord de navires de pêche; les enseignants; les délinquants qui effectuent un service communautaire; et les préposés à l’entretien résidentiels. Ces exclusions sont sujettes à modification.
 
Les tendances à surveiller en matière de salaires minimums
Le nombre d’emplois temporaires à bas salaires sans avantages sociaux a augmenté de manière draconienne. La majorité des provinces sont à la recherche de stratégies globales afin de remédier à cette situation.
 
Une des idées suggérées est d’établir un « salaire de subsistance ». Il s’agirait essentiellement d’instaurer un salaire minimum d’environ 14,00 $ l’heure. L’effet que cette mesure causerait sur la rentabilité de l’employeur et sur l’embauche fait présentement l’objet de débats. Un tel salaire minimum donnerait plus d’argent aux travailleurs, ce qui leur permettrait de consommer davantage.