Skip to main content

Des signes que votre entrevue ne se déroule pas bien… du tout!

Des signes que votre entrevue ne se déroule pas bien… du tout!

Rares sont les situations plus inconfortables et angoissantes que celle d’une entrevue d’emploi qui tourne mal. Malheureusement, la plupart d’entre nous vivrons une telle expérience à un moment donné de notre carrière. Parfois, nous sommes responsables de nos déboires et nous étions peut-être tout simplement mal préparés pour l’entrevue. Je suis certain que vous vous rappelez encore douloureusement la question qui vous a complètement démonté ou encore le sujet sur lequel vous ne connaissiez rien. La mauvaise entrevue est pratiquement un rite de passage pour quiconque est sur le marché du travail depuis plusieurs années. Cela dit, bien des candidats se blâment souvent pour une mauvaise entrevue alors qu’ils ne devraient pas. Moi qui ai passé mon juste lot d’entrevues, je peux vous assurer que les mauvaises entrevues sont parfois le résultat de mauvais interviewers. Toutefois, cela ne dispense pas les chercheurs d’emploi de faire leurs devoirs et d’arriver préparés aux entrevues.

Voici quelques signaux à capter lorsque vous soupçonnez que votre entrevue prend une mauvaise tangente.

 

Communications avant l’entrevue

Ça peut sembler banal mais vous devriez toujours vous attendre à ce que l’entreprise qui recrute traite votre candidature avec le respect et la diligence qu’elle mérite. S’il vous semble que les communications avant l’entrevue font défaut, vous devriez peut-être tempérer vos attentes à l’approche de la réunion. Par exemple, si votre entrevue est reportée maintes et maintes fois ou si l’on ne vous fournit pas les renseignements demandés en prévision de la réunion, c’est peut-être le signe d’une situation un peu cahoteuse. Idéalement, un candidat devrait obtenir une réponse à toute question importante avant de se présenter à une entrevue.

 

Situations imprévues

L’objectif global d’une entrevue est de permettre à l’employeur tout comme au candidat de mieux se connaître et de se mettre mutuellement en valeur. Tout comme l’employeur ne veut pas de mauvaises surprises durant l’entrevue, le candidat a droit au même respect. Ainsi, si l’interviewer vous pose des questions déconcertantes ou bifurque totalement, il y a peu de chances pour que aimiez travailler pour cette entreprise ou pour cet interviewer, lequel pourrait s’avérer être votre futur patron. Le candidat doit toujours s’attendre à un excellent soutien de l’interviewer tout au long du processus.

 

Déficit d’attention

Oseriez-vous sortir votre cellulaire et répondre à un courriel durant une entrevue? Non? Alors pourquoi une telle situation serait-elle acceptable de la part d’un interviewer? Et oui, je me suis déjà retrouvé dans une entrevue où tous les participants s’intéressaient davantage à leurs téléphones qu’à la personne interviewée. Je sais que vous risquez gros en demandant poliment à l’interviewer de se concentrer sur l’entrevue, mais tâchez de prendre des mesures proactives pour ramener celle-ci dans la bonne voie.

 

Dites-moi ce que vous voulez

L’une des entrevues d’emploi les plus frustrantes de ma jeune carrière m’a amené à rencontrer un recruteur qui ne savait pas de toute évidence le type de candidat qu’il souhaitait recruter pour le poste à combler. Tout au long de l’entrevue, il a posé toutes sortes de questions sans lien avec l’emploi convoité et est allé jusqu’à s’immiscer dans ma vie privée. Comme candidat, j’ai trouvé l’entrevue complètement loufoque et déconcertante. Une fois l’entrevue terminée, le recruteur embarrassé m’a informé que j’étais la quinzième personne qui passait l’entrevue pour ce poste. La leçon à tirer est celle-ci : si vous avez l’impression que l’interviewer s’éloigne totalement du sujet de l’entrevue, c’est sans doute qu’il n’aborde pas cet exercice avec suffisamment de clarté et de sincérité. Faites en sorte que la conversation demeure pertinente et évolue dans la bonne direction. Si les questions deviennent inappropriées, vous avez parfaitement le droit de refuser d’y répondre et même de quitter l’entrevue sur-le-champ.

 

Apprenez à réagir au quart de tour

Certains interviewers vous poseront délibérément des questions difficiles pour vous mettre à l’épreuve et voir comment vous réagissez sous la pression. Un interviewer vraiment mesquin vous posera des questions auxquelles il est « impossible » de répondre correctement. Selon moi, ces modèles d’entrevue n’ont aucune valeur mais, hélas, elles existent, et vous en vivrez peut-être une. Si vous vous retrouvez un jour dans une situation du genre, apprenez à absorber une question difficile et transformez-la en quelque chose de plus approprié. Si vous avez besoin de conseils, visionnez des vidéos de politiciens accomplis. Ils peuvent parfois vous paraître louches, mais plusieurs d’entre eux sont très habiles et savent trouver des réponses positives aux questions ardues. D’autre part, il n’y a aucune honte à admettre qu’on ne connaît pas la réponse à une question, ce qui est plutôt rare chez les politiciens…

 

Mauvaise conclusion

Tout comme dans le cas d’un rendez-vous galant, les dernières minutes d’une entrevue nous obsèdent souvent davantage que les premières heures. Combien de fois avez-vous eu l’impression d’avoir été particulièrement efficace tout au long de l’entrevue jusqu’à ce que celle-ci se termine de façon abrupte? Un interviewer qualifié fera ce qu’il faut pour que les candidats se sentent à l’aise et positifs pendant toute l’entrevue. Cependant, il peut arriver que vous ne soyez pas la bonne personne pour combler le poste et l’entrevue risque alors de se terminer brusquement. Si vous avez l’impression qu’on vous pousse vers la sortie, prenez-le comme un signe que ce poste ne vous convient tout simplement pas et quittez avec professionnalisme.

Si jamais cela vous arrive, ne vous découragez pas. Les mauvaises entrevues et les mauvais interviewers sont plus courants que vous pensez. Veillez à toujours vous présenter à une entrevue bien préparé et prêt à faire de votre mieux.

 


Donnez-nous votre opinion!

Back to top