Tendances à suivre en milieu de travail en 2017.

Tendances à suivre en milieu de travail en 2017.

Par Mark Swartz

 

L'année 2017 est déjà arrivée, mais nous n'avons toujours pas de voitures volantes ni de journées de travail de quatre heures. Toutefois, nous sommes sur le point d'assister à l'avènement des voitures sans chauffeur et à des emplois du temps plus flexibles.

La plupart des changements en milieu de travail sont induits par les avancées technologiques. Le courriel n'est plus prisé dans certaines des très grandes entreprises. La réalité virtuelle et les appareils portables gagnent en popularité.

Par contre, tous les changements ne sont pas liés à la technologie. Les examens du rendement sont en cours de réorganisation et la génération Z entre sur le marché du travail. Cette année nous promet son lot d'évolutions et de révolutions au travail.  

 

La génération Y assume des rôles de direction

Les premiers membres canadiens de la génération Y sont nés en 1982 ou après. Aujourd'hui âgés de 35 ans, ils sont les plus anciens de cette cohorte. Ils sont de plus en plus promus à des postes de direction. Certains membres de la génération Y atteignent des postes de haute direction , tels que ceux de vice-président et directeurs des techniques informatiques (DTI).

 

Comment cela pourrait-il changer les choses? Ces étoiles montantes étaient de jeunes adolescents (ou des enfants) lorsque la technologie a explosé. Ils apprécient ses avantages, mais redoutent le piège des exigences de 24h/24, 7j/7, du monde du travail. Nous vous tiendrons au courant des horaires flexibles, du travail à distance et des prestations accrues de maternité / paternité.

 

Le travailleur indépendant et la main-d'œuvre mixte gagnent du terrain

Les travailleurs indépendants ne sont plus des intrus. Au Canada, près de 15% des professionnels préfèrent travailler comme indépendants plutôt que comme des employés permanents à temps plein. Jusqu'à 40% des emplois sont désormais réputés être indépendants.

 

La plupart des entreprises optent pour un modèle de personnel mixte. Elles font appel à des entrepreneurs et à des travailleurs intérimaires au besoin. Votre prochain meilleur ami au bureau pourrait vous quitter dans les six mois ... et aimer cela.

 

La réalité virtuelle fait son entrée dans le milieu de travail

Les amateurs de jeu commencent à s'habituer à des batailles en 3D et à 360°, en utilisant des casques de réalité virtuelle. Pourtant, cette réalité arrivera bientôt sur votre lieu de travail.

 

La réalité augmentée (RA), la réalité virtuelle (RV) et la réalité mixte (RM) sont adaptées au besoin du travail. À titre d'exemple, on peut citer le cas d'un employé qui répare ou installe un nouveau dispositif ou un équipement, en bénéficiant d'une assistance visuelle étape par étape pour exécuter la tâche, ce qui maximise la productivité et limite les risques.

 

Se dirige-t-on vers un milieu de travail bondé de personnes portant des lunettes à puces? Pas en 2017, sauf si vous travaillez dans une entreprise de développement de réalité virtuelle.

 

Les communications quotidiennes sont en train de changer

Au départ, il y avait la messagerie vocale. Ensuite est venu le courriel. Sont également apparus le SMS et la messagerie instantanée. La dernière étape consiste en la coordination des communications virtuelles pour améliorer la productivité, au lieu de nous donner une folle envie d'une  cure de désintoxication numérique.

 

Les nouveaux systèmes logiciels, tels que Slack, Trello et Basecamp, permettent aux équipes d'avoir une collaboration professionnelle, une communication interpersonnelle et une gestion des projets plus faciles. Google et Microsoft participent largement à atteindre ces objectifs. Votre lieu de travail peut être le prochain sur la liste, étant donné la croissance extraordinaire de l'accès à l'informatique en nuage.

 

Encore plus de diversité au moment où la Génération Z fait son entrée dans le monde du travail

Les plus âgés membres de la génération Z commencent à chercher un emploi. Ayant évolué avec l'Internet et les médias sociaux au maximum, ils représentent un nouveau type d'employé.

 

Ils peuvent faire preuve d'un manque de patience, étant donné la façon dont ils obtiennent instantanément des réponses et des messages de leurs pairs. Ils peuvent également considérer le genre homme/femme comme étant plus flexible, en élargissant les options entre être entièrement homme ou complètement femme.

 

Les examens de rendement se transforment en séances de rétroaction en temps opportun

Les professionnels d'aujourd'hui souhaitent recevoir une rétroaction régulière. Attendre six mois ou une année entière pour avoir un examen de rendement est trop long.

 

Les employeurs réagissent en effectuant des évaluations plus fréquemment. Espérer recevoir des commentaires  – et être évalué – sur une base plus régulière. Ces réunions peuvent paraître indiscrètes au premier abord. Cependant, elles offrent dès le début la possibilité de rectifier le tir en cours de route et d'éviter de s'égarer trop loin de la bonne voie.

 

À quoi d'autre doit-on s'attendre?

Les gros volumes de données font leur entrée dans le domaine des ressources humaines. Les employeurs investissent dans l'analyse des effectifs. 2017 connaitra un développement en matière de suivi des employés et d'analyse détaillée de la productivité (voire des sentiments). L'éthique numérique qui entoure l'utilisation de ces données gagnera en importance.

 

L'évolution continue des milieux de travail et de la main-d'œuvre constitue notre nouvelle norme. Cette année apportera des avancées inattendues et bien plus que quelques changements. 

Préparez-vous en consultant d'autres articles de Monster.ca, sur tous les aspects de votre carrière.