Skip to main content

Utilisez la méditation au travail

Utilisez la méditation au travail

Par Cindy Schwartz

 

La méditation a gagné en popularité depuis dix ans, ce n’est plus un rituel réservé aux moines et aux hippies. À mesure que la science met en évidence ses avantages pour votre santé mentale et physique, la notion de méditation suscite suffisamment de curiosité pour sortir de l’ombre et devenir accessible.

Une grande partie de la recherche montre que l’obstacle principal à l’adoption d’une pratique durable est d’en trouver le temps.  Envisager de consacrer du temps de l’entreprise à une technique ésotérique de soulagement du stress peut paraître complaisant, mais au fond, quelle différence avec ceux qui prennent des pauses pour fumer? Il s’agit dans les deux cas d’une habitude qui vous aide à vous déconnecter du réel immédiat.

Nous vivons dans une société « occupée », où la productivité est un attribut apprécié; mais à quel prix? L’activité multitâche nous prive de l’occasion d’être vraiment présent. La vie devient une série d’actions et de transactions.  La méditation a été saluée comme l’antidote de cette maladie «d’occupation » qui prévaut dans la société occidentale. Par le simple acte de prendre conscience de sa respiration, on parvient à déconnecter et se plonger dans le moment présent. Je crois fermement que la pratique quotidienne de la méditation, si elle était rendue possible sur le lieu de travail, serait un outil efficace pour réduire le stress. Au fil du temps, la pratique cultive une plus grande concentration et accroît la productivité ce qui conduit à de meilleures décisions d’affaires.

 

La méditation a-t-elle acquis assez de popularité pour être introduite sur le lieu de travail? J’étais déterminée à le découvrir!

 

L’expérience

J’ai abordé quelques personnes et demandé si elles voulaient se joindre à moi pour une pratique de 15 minutes. Les intéressés se sont retrouvés dans le coin-repas, où j’ai conduit un bref débat pour démystifier la pratique et fournir des conseils utiles. J’ai apporté une application guidée, rapproché des chaises et demandé aux gens de faire preuve d’ouverture d’esprit!

Les amateurs ont continué à partir de là.

 

Le cercle du Zen était formé

Les gens ont continué à venir tous les jours! Ils disaient que l’engagement social les incitait vraiment à rester connecté à la pratique. Il y avait l’objectif commun de nous améliorer dans un cadre où nous nous sentions en sécurité. La présence n’est pas obligatoire mais encouragée, alors il n’y a pas de jugement si quelqu’un est occupé.

La surprise, c’est que cela a réuni des individus qui n’avaient jusqu’alors presque aucun contact, créant ainsi une nouvelle communauté au sein de l’organisation. 

 

Rincer…Répéter

Qu’est-ce qui a amené ces méditants marginaux à revenir?

Voici ce qu’ils avaient à dire :

  • Le groupe leur donnait la permission de se déconnecter et de se détendre. 
  • Leur productivité a augmenté pour le reste de la journée.
  • Ils y ont trouvé un antidote aux exigences du bureau, à la pression des clients et au stress au travail.
  • Beaucoup ont signalé une acuité mentale renforcée pour la résolution de problèmes.
  • Cela a favorisé l’attention, la gratitude et le passage à un récit positif.
  • Légèreté physique. La respiration les a rendus moins tendus et plus décontractés.

 

La méditation demeure énigmatique

Au cours des premières semaines, on a beaucoup bavardé dans l’entreprise sur ce qui se passait dans le coin-repas pendant nos réunions. J’ai entendu quelqu’un dire que nous faisions du yoga, et un autre dire que nous étions en train de former un culte. Pour mémoire, nous ne sommes pas un clan de maîtres-espions qui trame un plan élaboré pour voler votre sandwich à la mortadelle. Nous choisissons simplement de passer ensemble 225 de nos 25 000 respirations quotidiennes.

 

Réalités de la méditation et prochains pas pour créer une pratique

Le comment méditer n’est pas simple. Faire ralentir un esprit au galop peut être une tâche ardue. On croit souvent que méditer c’est éteindre son esprit. On peut aussi plus simplement considérer qu’il s’agit de se connecter avec soi-même à l’instant présent plutôt que de s’inquiéter de l’avenir ou de ruminer le passé. Si votre esprit vagabonde, vous utilisez la respiration pour le ramener.

Si cela vous tente, n’oubliez pas qu’il n’est pas très difficile de créer et de maintenir un groupe de pratique au travail ou de développer votre propre pratique personnelle. 

 

Voici quelques conseils utiles pour vous aider.

  • Ne voyez pas la méditation comme un rituel mystérieux, mais plutôt comme une gymnastique du cerveau.
  • Des méditations fantastiques sont disponibles gratuitement en ligne et à l’app store. Vous pouvez les utiliser pour diriger vos sessions de groupe ou pour votre usage personnel. Il peut être difficile pour un débutant de s’y mettre sans être guidé.
  • La visualisation peut vous aider à garder les pieds sur terre. Le fait d’imaginer vos pensées tels des nuages qui filent vous permettra d’y être moins attaché.
  • Lorsque vous vous rendez compte que vous avez été distrait, respirez profondément. Ne vous laissez pas emporter dans une histoire.
  • Chaque jour est une nouvelle occasion de retrouver votre pratique partagée ou personnelle! Ne vous accablez pas si vous manquez une journée.
  • Apportez un oreiller; vous opterez peut-être pour une sieste éclair!

 

OMMM! Namaste.

 


Donnez-nous votre opinion!

Back to top